Accueil

 

Nous contacter
  Événements

 

Biographies
  Diaporama
  Où nous trouver
   
Biographie Mahel


MAHEL en quelques mots

Il y a déjà quelques lustres, Mahel serait née à Fismes d’une bulle de champagne.

Dès son plus jeune âge, très attirée par la peinture, elle suivit les cours de dessin que donnait un vieux peintre impressionniste, Mr. Carpentier, grâce à qui elle réussit, en 1956, le concours d’admission à l’Ecole des Arts appliqués à l’Industrie de Duperré.
Elle acquit alors une réelle expérience du dessin et de la couleur ce qui lui permit de constituer un dossier dont la qualité lui ouvrit les portes de l’Ecole des Beaux Arts de Paris. Là, sous la direction de Chaplain–Midy, elle perfectionna ses compétences en peinture à l’huile

Ayant dû accompagner son époux à l’étranger, elle n’en poursuivit pas moins sa passion picturale et ce fut alors une série d’expositions sous les tropiques…Mahel fut ainsi, en 1965, la première femme peintre à exposer en Arabie Séoudite, pays où alors, selon les principes islamiques en vigueur, toute représentation d’êtres vivants était strictement interdite qu’à cela ne tienne !
Princes et ulémas furent parmi les premiers admirateurs de ses œuvres. Lors de son retour en France, en 1967, Mahel se lança avec succès dans la décoration de cafés et autre discothèques sur des thèmes variés et ce pendant deux années. Puis ce fut un nouveau départ à l’étranger, encore en Arabie, cette fois à Djeddah, où elle réalisera deux expositions. Viendront ensuite la Mauritanie et le Mali où les expositions se succèderont.

Encore un séjour en Arabie, mais cette fois au sultanat d’Oman, à Mascate, où Mahel va présenter deux expositions tout en exécutant des commandes pour une princesse omanaise, à laquelle elle enverra des œuvres réalisées au Togo où elle se retrouve en 1982 alors qu’elle commence à toucher au demi point de broderie.

1984-1989 c’est Alger où elle se remet à peindre ainsi qu’à Agadir, au Maroc, où elle expose à deux reprises tout en poursuivant ses travaux d’aiguille avec passion.
A Madagascar de 1993 à 1997, Mahel s’adonne de plus en plus à la broderie et met au point- c’est le cas de le dire- son rêve du demi point jusqu’à l’élever au niveau de l’art. La retraite de son mari sonne le retour en Provence et Mahel range ses pinceaux pour ne plus animer de ses mains habiles que l’aiguille et les fils dont elle fera des peintures à l’aiguille en suivant le fil de ses rêves.

En 2011, elle rejoint une association d’artistes et d’artisans, « Art et Métiers du Patrimoine » et participe dans ce cadre à plusieurs expositions au Moulin du Pas, à Bonnieux, Saignon.

En 2012 elle est invitée à la septième Biennale de Forcalquier.

La ville l’a conquise et elle y revient du 17 au 23 juin 2012, en espérant vous accueillir au STUDIO 21 où ses oeuvres ne devraient pas vous laisser sans réaction.

 

Pour son diaporama clichez ici.

STUDIO 21, 21 rue Marius Debout, 04300 Forcalquier, France, T +33 4 86992638, E info@studio-21.fr